La cyphose dorsale c’est la maladie des personnes âgées, a-t-on coutume de dire. Quelle erreur de notre part ! C’est en fait une déformation qui affecte aussi les enfants et entraîne le développement d’un complexe d’infériorité dû à son aspect disgracieux. Il importe de mieux connaître la cyphose pour mieux la prévenir, surtout chez les plus jeunes.

La cyphose dorsale qu’est ce que c’est ?

La cyphose de dos désigne une déformation de la colonne vertébrale qui prend une forme voûtée. Rappelez-vous que la colonne vertébrale n’est ni verticale, ni droite. Elle est creuse au niveau de la nuque et du bas du dos et présente une courbure convexe en haut du dos. L’angle normal de cette courbe est comprise entre 20 et 40° Lorsque l’angle de courbure atteint 45° alors  le dos adopte un aspect arrondi. Les formes les plus graves font état d’un angle de 60°. On remarque une bosse entre les deux omoplates, au niveau de la 7e vertèbre dorsale. On parle alors de cyphose dorsale. La partie haute du dos est exagérément arrondie. A contrario, les creux au niveau du cou et du bas du dos paraissent plus profonds. La tête semble proéminente et propulsée vers l’avant par rapport au reste du corps.  Plusieurs autres symptômes permettent de déceler une cyphose.

Quelles sont les manifestations de la cyphose ?

Outre le dos arrondi, cette déformation se manifeste par une extrême raideur des muscles du dos, accompagné de douleurs au niveau du cou, du dos et du creux lombaire. Certains sujets souffrent de fièvre, de fatigue et d’une intensification des douleurs dorsales après un long moment en position assise ou après une activité physique. A un stade évolué de la maladie, le volume de la cage thoracique est réduit et l’individu ressent des difficultés à respirer. Des troubles intestinaux, digestifs ou neurologiques  peuvent apparaître. La cyphose est dite régulière lorsqu’elle est uniformément distribuée sur plusieurs vertèbres et angulaire quand elle comprimée sur un petit nombre de vertèbres.  Selon l’âge de l’individu touché, on distingue trois grands types de cyphoses.

Quelles sont les différentes catégories de cyphoses

Elles sont au nombre de trois.

La cyphose des enfants et des jeunes : il s’agit des petits enfants et des jeunes gens âgés de 7 à 15 ans. L’exagération de la courbure du dos est due à une mauvaise posture de l’enfant juste avant l’entrée en adolescence. En effet, les enfants, sous le coup d’une croissance trop rapide éprouvent du mal à assumer les transformations physiques et hormonales subies par leur corps. Mal à l’aise, peu confiants ils  tentent d’afficher un air serein en rentrant la tête dans les épaules. Cette mauvaise stature contribue à arrondir davantage le haut du dos.   Chez les enfants sportifs la cyphose dorsale peut faire suite à un excès de muscles. Elle peut également avoir pour source la Maladie de Scheuermann.

La cyphose des jeunes adultes : elle concerne les jeunes hommes et femmes âgés de 20 à 40 ans. Elle fait partie des manifestations associées à une maladie inflammatoire de la colonne vertébrale et du bassin.  Cette maladie appelée spondylarthrite ankylosante affecte également les articulations de la hanche et  des chevilles. Elle s’accompagne de douleurs chroniques du dos avec comme conséquence une courbure excessive du dos et une réduction de la mobilité.

La cyphose dorsale des personnes âgées : intervient chez les personnes du troisième âge. Sont en cause un écrasement des vertèbres, une déficience des disques intervertébraux, une insuffisance musculaire ou une ostéoporose.

Comment identifier les causes de la cyphose ?

Elles sont variées. Dans quelques rares cas, la cyphose dorsale est congénitale: l’embryon peut présenter au cours des 6 à 8 premières semaines de vie, un défaut de formation d’une partie d’un vertèbre ou d’une série de plusieurs vertèbres. Elle peut aussi faire suite à un défaut de segmentation de deux ou plusieurs vertèbres. Les vertèbres n’étant pas séparées, le disque intervertébral ne se forme pas. A l’origine de ce mal, on peut retrouver une maladie infectieuse comme la tuberculose ou une pathologie neuromusculaire comme la poliomyélite. Un traumatisme et l’adoption de mauvaises habitudes posturales favorisent aussi l’apparition de cette maladie. Avec l’âge, la cyphose dorsale s’installe à la suite du vieillissement des disques situés entre les vertèbres.

Comment traiter efficacement  la cyphose du dos

Le traitement de la cyphose est fonction du diagnostique posé par un médecin. Il est donc nécessaire de consulter un spécialiste qui identifiera la cause du mal.

En cas de déformation congénitale, une intervention chirurgicale sera pratiquée à un âge précoce pour corriger la courbure. Dans le cas d’un jeune enfant ou d’un adolescent, le traitement comprend des séances de rééducation. On y associe le port de nuit d’une orthèse, et ce jusqu’à la croissance,  pour redessiner la colonne vertébrale et  la maintenir dans une bonne posture.

Dans le cas des adultes,  des exercices d’étirements, des sessions de massage, des exercices de renforcement des muscles abdominaux rythment les séances de rééducation. Pour traiter la cyphose, le kinésithérapeute veillera également à inclure un programme de musculation et du soutien du dos et des exercices de respiration pour dissoudre la gêne respiratoire. Le patient sera dirigé vers des activités sportives peu douloureuses comme la natation ou la marche.  Un supplément en vitamine D et en calcium sera ajouté au traitement physique.

Chez les enfants, une bonne observation et une attention particulière sont sollicités des parents pour contourner le développement de la cyphose dorsale. Les complications liées à cette maladie sont entre autres  l’arthrose précoce et  la cyphoscoliose. Elles sont si graves qu’il est préférable de recourir à un médecin dès l’apparition des premiers signes des cyphoses.